Un peu d’histoire – le marché postal international

L’Union Postale Universelle (UPU), qui fait partie de l’ONU, fixe aujourd’hui les règles pour les échanges de colis et courriers internationaux et formule des recommandations. 

Le courrier international est initialement segmenté en trois formats : P (Petit), G (Grand) et E (Encombrant). Il est distribué suivant trois niveaux de service : Economique (bateau), SAL (Service Air Lifted : aérien pour arriver au point d’entrée le plus proche dans le pays, puis acheminement routier), Prioritaire (aérien jusqu’au point d’entrée le plus proche).

"Avec IMX, les règles et les tarifs du courrier et des colis
à l’international n’ont plus de secret pour vous."

Système de rémunération des postes du courrier international :

« Les frais terminaux / terminal Dues »

La rémunération des postes lors de l’envoi de colis et courriers à l’international évolue en permanence et cela structure le fonctionnement du marché postal international. Différents systèmes se sont succédé. En Europe, plusieurs postes ont signé les traités de Reims à partir de 1996. La tarification est basée sur un prix au kg mais le prix unitaire prend en compte le format afin de mieux refléter le coût réel de la distribution. 

Cependant, le fait que certaines postes n’aient pas signé les accords de Reims et que d’autres pays aient mis en place de nouveaux accords (Interconnect) complique la compréhension de ces rémunérations.

L’ouverture du marché à la concurrence et l’accès des opérateurs privés aux réseaux de distribution ont changé la donne.

La libéralisation et la régulation du marché postal demandées par l’Union Européenne ont progressivement permis à de nouveaux opérateurs d’accéder aux réseaux de distribution transfrontière réservés jusque-là à l’opérateur désigné par le gouvernement de chaque pays dans le cadre de l’UPU.

Au niveau Européen, dès 1997, une 1ère directive européenne a publié le calendrier prévisionnel de l’ouverture du marché. En France, l’ouverture totale du marché a eu lieu le 1er janvier 2011 alors que le marché du courrier était en déclin, ce qui n’a pas permis le développement d’une véritable concurrence.

Il existe aujourd’hui principalement trois méthodes d’accès aux réseaux de distribution des pays :

  • L’injection directe : transport du courrier similaire au courrier domestique
  • Le repostage : le courrier émis passe par un opérateur postal dans un autre pays avant d’arriver dans le pays de destination
  • L’accès direct aux frais terminaux : l’expédition des colis et courriers vers un autre pays se fait sous le régime international des frais terminaux