Les challenges post Covid du secteur du transport

Pendant la crise de la Covid 19, les acteurs de la logistique ont été soumis à de nouvelles contraintes conjoncturelles : rallongement des délais, fermetures des bureaux de poste ou encore augmentation des tarifs. Les transporteurs ont dû alors répondre à un double défi : honorer les flux de commandes dûs à l’explosion du e-commerce tout en respectant les mesures sanitaires strictes visant à protéger le personnel et les clients. Cette crise a bousculé à plusieurs titres le secteur du transport de marchandises.

Les challenges post Covid du secteur du transport

Pendant la crise de la Covid 19, les acteurs de la logistique ont été soumis à de nouvelles contraintes conjoncturelles : rallongement des délais, fermetures des bureaux de poste ou encore augmentation des tarifs. Les transporteurs ont dû alors répondre à un double défi : honorer les flux de commandes dûs à l’explosion du e-commerce tout en respectant les mesures sanitaires strictes visant à protéger le personnel et les clients. Cette crise a bousculé à plusieurs titres le secteur du transport de marchandises.

Europe : très bon délais de livraison
Grand International : du mieux mais
pas de retour à la situation pré Covid

Livraison colis

Et cela perdure. Le très fort ralentissement de la vie économique et les conditions sanitaires drastiques mises en place ont significativement impacté l’ensemble du secteur de la livraison. Le Grand International a vu les vols réguliers “passagers” suspendus dans leur quasi-totalité réduisant significativement les capacités disponibles en soute. Les services de livraison ont dû faire preuve d’une redoutable agilité pour pouvoir continuer d’assurer leurs services.

Bon nombre d’acheminements ont donc dû être re-routés vers les réseaux dit des “expressistes” et les lignes tout cargo. Par conséquent, les capacités offertes étant nettement réduites, les prix ont été sévèrement impactés avec parfois des surcharges tarifaires pouvant représenter jusqu’à 40% du prix total. A l’heure actuelle, l’offre « transport aérien » sur le marché est encore largement en dessous de la situation pré-Covid et les prix peinent à revenir à la « normale » même sur les destinations plus favorablement desservies.

En Europe ce sont surtout les délais de livraison qui ont été durement touchés du fait d’un engorgement des réseaux. Tout particulièrement en Italie et en Espagne, où les délais ont été rallongés parfois de moitié, conséquence direct d’un engorgement des postes locales et d’un arrêt total des livraisons dans des régions très touchées par la pandémie (Lombardie, Province madrilène principalement.). Depuis lors, les délais de livraisons sont proches de ceux avant la pandémie.

Émergence des modes de livraison alternatifs :
vers le tout numérique

Suite à la fermeture obligatoire des commerces non-essentiels et des règles sanitaires adoptées par le gouvernement, les magasins relais ainsi que la remise en main propre contre signature ont été suspendus. Les professionnels ont donc dû s’adapter dans l’urgence, devant faire preuve de réactivité et d’agilité dans un secteur encore en pleine mutation. La digitalisation du service postal a donc clairement été accélérée par cette crise sanitaire. A l’instar des entreprises qui opèrent dans le secteur de la vente, de nombreux acteurs ont modifié, en l’espace de quelques semaines, leurs priorités en passant au tout-numérique.

Ainsi ont été généralisées, et très vite adoptées par les consommateurs, les modes de livraisons totalement sans contact. Pour exemple, Swiss Post a ainsi mis en place la remise du colis via un la transmission d’un code SMS à communiquer au livreur lors de la présentation du colis. C’est dans ce contexte que les services de Click & Collect (retrait en magasin sans contact) ou Click & Car émergent (…).

Maintenir l’activité dans les meilleures conditions :
un défi de taille

Garantir le respect des règles de sécurité afin de protéger employés, clients et partenaires tout en assurant une continuité de  services est une priorité pour  les entreprises du secteur. Elles ont su se montrer réactives et mettre en place les règles de sécurités impératives : port du masque, la mise à disposition de ses salariés de gels hydro alcoolique ou encore la distanciation des postes de travail dans les cas où le télétravail n’est pas possible.

En parallèle, les acteurs du secteur ont décidé d’unir leur force. Ainsi, des entreprises multinationales ont créé des cellules de crise, certaines ont même développé des antennes de crise entre les équipes situées en France et les différents hubs européens (Stuttgart, Madrid, Rome, Londres) et états-uniens. Les partenaires à chaque bout de la chaîne logistique ont travaillé de concert afin de garantir le respect des règles sanitaires.

modes de livraison

Le challenge de ces derniers mois avec l’augmentation du volume e-commerce a été largement atteint par tous les transporteurs du secteur qui ont su démontrer leurs capacités d’adaptation.

Les livraisons sur le Grand International sont bien sûr toujours dépendantes du nombre de vols passagers, pour autant celles à destination de l’Europe ont retrouvé leur régularité. Tous les acteurs du transport se préparent activement à la ”Peak Période” de fin d’année afin que tous les colis soient livrés dans les temps et procurent la joie d’ouverture des cadeaux !

Article rédigé par Sonia Milenkovic, le 20 septembre 2020


Svp prouvez que vous êtes un humain en sélectionnant La Voiture.