Peak Period 2020 : premier bilan

Cette année, la peak period a débuté dans un contexte compliqué face à la situation sanitaire et au reconfinement en France et en Europe : grogne de certains commerçants qui se sentent lésés, demande d’annulation du Black Friday, appel pour taxer les marketplaces etc. Pourtant, cette période reste un temps fort particulièrement important et attendu par les consommateurs et les e-commerçants. A quelques jours de la fin de la Peak, nous faisons un bilan de la première période du 29 novembre au 06 décembre. 

colis_sur_tapis_roulant_peak_period

Cette année encore, malgré un décalage du Black Friday au vendredi 4 décembre et une situation tendue, nous constatons un nombre de colis toujours très important. Les expéditions vers certains pays et/ou avec certains partenaires ont été impactées dès le début de la Peak Period, engendrant des restrictions ou retards de livraison. C’est le cas notamment pour la Belgique, qui a subit un nouveau lockdown. Notre partenaire Bpost n’a pas été en mesure d’absorber les volumes exceptionnels et a donc mis en place des restrictions sur les volumes ou les livraisons à domicile. 

Hausse du nombre de colis traités

Ce sont près de 45 000 colis qui ont été réceptionnés par nos équipes, soit des volumes presque 2 fois supérieurs à l’année dernière.   

Ces colis ont été majoritairement expédiés en Europe. En effet, 91% des colis ont transité vers l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, la Belgique, la Pologne et l’Espagne. On note une croissance de 1 point par rapport à la même période l’année dernière, des volumes toujours très soutenus.  

Situation stable à l’international

Le grand international connaît une légère baisse. Cette zone reste à la seconde place avec un volume de colis traités qui atteint 5% sur la période (contre 6.6% l’année dernière). Cette baisse s’explique par une demande moins importante certes, mais surtout par un manque de capacité aérienne et/ou difficultés d’acheminement (consulter notre article). On souligne cependant une très forte hausse des volumes vers les États-Unis (x2) et vers le Canada (x1.5).  

Enfin, Les DOM-TOM : zone en croissance cette année, où l’on enregistre 4.2% des volumes traités (contre 3% en 2019). La demande en provenance de ces régions s’est accélérée avec la crise sanitaire et s’est poursuivie sur cette première partie de Peak Period 2020. Nous faisons le même constat via notre site ColisExpat.com, dédié à la réexpédition de colis en outre-mer et dans les régions ultra-marines, où les demandes explosent ! 

Globalement, ce premier bilan est conforme à nos projections, et les jours restants devraient même être plus importants. L’anticipation des saturations réseaux distributeurs et la mise en place d’un plan d’action particulier chez IMX FRANCE a permis que cette première phase se déroule sans problème. Nos équipes restent mobilisées jusqu’à la fin de la Peak Period 2020.

colis_sur_ordinateur_peak_period


Svp prouvez que vous êtes un humain en sélectionnant Le Camion.