SPÉCIFICITÉS DE LA DISTRIBUTION INTERNATIONALE

Distribution internationale

 

Restrictions territoriales :

A l’instar de la France, avec les DOM TOM, de nombreux pays, y compris parmi l’Union Européenne, possèdent des territoires ayant un statut postal et/ou douanier autonome. Ces territoires peuvent ainsi avoir leur propre existence postale et appliquer des règles douanières idoines.

La normalisation des adresses :

Présence d’un code postal ou non, avant ou après la ville, format du code postal, nécessité de préciser un comté ou une région… les caractéristiques des adresses diffèrent d’un pays à l’autre. Renseignez-vous si vous ne souhaitez pas faire d’impair et consultez nos fiches pays avant l’envoi de vos colis à l’international.

Modes et délais de livraison :

En fonction de la géographie d’un pays, de sa densité de population, de son développement économique, les modes de livraison des colis et lettres varient d’un pays à l’autre et influent sur les délais de livraison. Dans certains pays, seule la livraison par voie postale sera possible, tandis que dans d’autres, au contraire, la livraison postale sera impossible ou elle ne s’effectuera qu’en boite postale ou qu’à l’entrée des villages. Pour ne pas avoir de surprise, consultez nos fiches pays.

Jours fériés et jours de livraisons :

Dans les différents pays du monde, la distribution est la plupart du temps interrompue lors des jours fériés, éventuellement des jours chômés voire des jours travaillés comme aux Pays-Bas où la Poste néerlandaise a cessé de distribuer le lundi.

Douanes :

Dès que vous expédiez des produits dans vos colis à destination d’un pays hors de l’Union Européenne, il est de votre responsabilité, en tant qu’expéditeur, de déclarer les produits et leur valeur. Ces déclarations serviront aux autorités douanières pour collecter les éventuels droits de douane et taxes liés à l’importation des produits que vous expédiez. Ces droits et taxes peuvent être payés par l’expéditeur ou le destinataire. Dans le e-commerce transfrontière, c’est le plus souvent cette dernière option qui est utilisée. La plupart des pays ne taxent pas les produits importés en deçà d’une certaine valeur. Il est donc important de connaître ces seuils pour savoir si des droits et taxes seront demandés.
Les montants des taxes douanières et de la TVA dépendent de la nature des produits importés, de leur valeur et de chaque autorité douanière. N’hésitez pas à consulter le site des douanes du pays de destination pour estimer ces montants ou un site d’information tel que : www.dutycalculator.com, vous pourrez vous rendre également sur les sites gouvernementaux locaux ou auprès des consulats en France des pays de destination.. Si vous êtes e-commerçant et que vous vendez hors de l’Union Européenne ou dans les DOM-TOM, vous pouvez donc vendre hors taxes (hors TVA) car celle-ci sera payée localement par le destinataire.
Précisez l’origine des produits que vous exportez, une origine UE peut suffire.

Produits interdits :

En dehors des produits qui sont interdits par les règles du transport aérien, certains produits destinés à l’envoi international peuvent être spécifiquement prohibés dans un pays particulier. Pour éviter le retour ou la destruction des produits expédiés, il est important de se renseigner sur la liste des produits interdits dans le pays de destination.
Ainsi, tabacs, produits pharmaceutiques, parfums, vins et spiritueux font souvent l’objet de restrictions voire d’interdiction.
Pour les envois de magazines de presse ou courrier, vous prêterez attention à certains contenus pouvant être interdits par les autorités locales.

Langues et devises :

Pour les expéditions en direction de pays non francophones, l’usage de l’anglais est impératif. Pour les déclarations de valeur, vous pourrez utiliser l’Euro (EUR) ou toute autre devise, en évitant la valeur ZERO afin d’éviter tout retard entraîné par un blocage en douane.